C’est lors d’une vidéo tournée par D. Faibrass, directeur de Korda, que j’ai découvert l’usage du sel dans les spod/ spomb mix il y a une dizaine d’années. M. Faibrass préconisait son usage de façon rationnelle car selon lui, cet ingrédient attirait les carpes.

 

 

DEC 2020

Le Sel, un additif à double tranchant

CARPE MAGAZINE ARTICLE N°58

 

C’est lors d’une vidéo tournée par D. Faibrass, directeur de Korda, que j’ai découvert l’usage du sel dans les spod/ spomb mix il y a une dizaine d’années. M. Faibrass préconisait son usage de façon rationnelle car selon lui, cet ingrédient attirait les carpes.

 

Un mélange de graines salées peut être un atout à envisager

 

Cette très belle présentation m’a tout de suite fait réfléchir, pourquoi les carpes aimeraient-elles un ingrédient aussi surprenant que le sel alors qu’il ne leur apporte pour ainsi dire rien à leur alimentation. J’y ai trouvé deux explications.

La première est simple à comprendre, le sel agit comme pour l’Homme, comme un ingrédient qui relève le goût en stimulant les papilles gustatives. Typiquement, un ingrédient fade gagne en goût grâce au sel. Les narines de la carpe sont d’ailleurs capables de détecter des substances salines ce qui implique que mettre du sel dans son amorçage n’est pas une mauvaise idée.

 

La seconde est une explication purement physique, un mélange de fluides salé (le jus du spod/spomb mix par exemple) est beaucoup plus dense que l’eau (coule fortement au fond de l’eau). Lorsque vous amorcez un mélange salé, le sel va plonger directement au fond et générer un « courant de gravité » olfactif. Ce courant de gravité, c’est en fait la propagation au fond de l’eau, à vitesse élevée, d’un fluide riche en odeurs qui va venir s’étaler sur plusieurs mètres et accroître l’attractivité de votre coup.

 

 

 

Une petite pincée de sel pour rehausser le goût, les carpes ne disent pas non”

 

C’est exactement le même phénomène qui a lieu dans les tempêtes de sable se propageant sur terre, vous créez en quelque sorte une tempête d’odeur qui progresse au fond de l’eau. En salant votre spod/spomb mix, vous n’amorcez plus par « tache » d’amorçage mais véritablement par disc de grand rayon olfactif.

 

“Attention, le courant de gravité n’a d’effet qu’en eau stagnante.”

 

Dit comme ça, on a tout intérêt à utiliser fortement le sel dans tous ce que nous bennons dans l’eau.

Il faut tout de même relativiser cet ensemble. D’une part le sel n’est pas non plus un déclencheur d’alimentation magique et d’autre part, le sel est fortement nocif pour l’environnement subaquatique.

Il convient de l’utiliser uniquement lorsque ce dernier apporte un véritable plus à votre stratégie d’amorçage et lorsque vous l’employez, quelques grammes suffisent.

Pour vous rendre compte de la puissance de cet ingrédient, versez quelques grains dans un verre d’eau et essayez de le boire… Vous sentirez instantanément l’aspect salin.

 

“Personnellement, j’utilise le sel quasi-exclusivement au travers de produits déjà salés.”

 

Je ne rajoute qu’exceptionnellement du sel pur dans les composants de mon amorçage. L’utilisation de thon, de sardines et autres produits de la mer permet d’insérer du sel dans son amorçage sans pour autant risquer de trop endommager le site de pêche.

 

Un peu de thon dans un spod mix est une façon subtile d’introduire un aspect salé à son amorçage

 

Pour rappel, la pollution des eaux causée par les pêcheurs peut conduire les fédérations à réagir et à imposer des règlementations plus strictes ce dont nous n’avons pas besoin.

 

<<Donc soyons raisonnables et intelligents et utilisons les bienfaits du sel de la meilleure des façons.>>

 

Osez et vous serez récompensés.

 

Augustin Carre