Il est parfois difficile de franchir le cap, celui de se convaincre d’utiliser de vulgaires appâts en plastique qui n’ont certes aucun goût et aucune valeur nutritive, mais pourtant ! Voyons ensemble, pourquoi leurs qualités à leurrer de nombreux poissons ne cessent de faire grandir le nombre d’adeptes parmi-nous…

 

LES APPÂTS EN PLASTIQUE, C’EST FANTASTIQUE !

Mais pourquoi ?

 

 

Désormais, le commerce nous propose un large éventail d’appâts dans la gamme plastic. Depuis l’apparition de ces leurres, il y a quelques années, c’est avec beaucoup de singularité, que je m’efforce de les utiliser à toutes les sauces, le choix est tellement vaste !

 

ils existent de nombreux faux appâts aux formes variées , de toutes tailles et de couleurs différentes, comme les graines et son incontournable grain de mais, les vers de vase, les asticots, crevette, écrevisse… Mais également des appâts classiques tels que les bouillettes qui ont désormais leurs propres clones artificiels.

 

 

 

Comment ne pas prendre en considération la disponibilité de cette vaste gamme 

 

En effet, leur encombrement minimum n’est pas négligeable, car ils se rangent facilement dans des petites  boîtes en plastique ! Un autre avantage, c’est qu’ils possèdent tous une durée de vie plus ou moins illimitée, donc réutilisable à souhait. Les flashy ou fluo dont les couleurs ne passeront pas avec le temps, sont également des atouts de premier ordre. Sans oublier, l’incontournable phospho, que nous retrouvons de plus en plus sur nos étals.

 

 

LES APPÂTS EN PLASTIQUE, C’EST FANTASTIQUE !

 

 

Concernant la pratique des pêches dites rapides, ces esches sont idéales pour escher vos bas de lignes à l’avance. L’idée, en règle générale est de leurrer les carpes qui aiment aspirer instinctivement tout ce qu’elles trouvent dans leur milieu. Lors de session a vu, il est ainsi possible de rapidement se rendre compte qu’elles ne sont  vraiment pas insensibles à ce genre de curiosité.

 

La preuve en est, avec nos confrères les moucheurs, qui n’utilisent que des leurres artificiels. Sans oublier les pêcheurs au ZIG qui réalisent de véritables cartons avec de simples morceaux de mousse.

 

Cependant, d’une manière générale, les appâts plastique n’ont pas de goût et ne possèdent aucune valeur nutritive, il me paraît donc judicieux de joindre un stick à votre bas de ligne si vous souhaitez combler ces manques et ainsi ajouter une valeur attractive supplémentaire à votre piège. Une attraction renforcée fait souvent la différence, et ce serait vraiment dommage de s’en passer !

 

Plusieurs sticks en pleine effervescence

 

 

 

Un autre avantage du plastique et pas des moindres est sa résistance aux lancés appuyés, en effet ils ont une tenue exceptionnelle sur un cheveu, donc plus de soucis à se faire pour savoir si notre grain de maïs est toujours pêchant.

Concernant les nuisibles, vous l’aurez bien compris, avec les appâts en plastique c’est de l’histoire ancienne.

Imaginez-vous un instant votre cheveu de maïs doux qui se fait malmener par la présence de poissons-chats ou autres agents perturbateurs. Grâce au plastique, votre montage ne fait plus défaut, il peut passer de longues heures au fond de l’eau sans avoir à subir le moindre désagrément et ainsi rester opérant lors du passage d’un ou plusieurs poissons.

 

 

CONCLUSION

 

Pour conclure, ceux qui seraient encore rebutés par l’idée de pêcher avec du plastique. Il est tout à fait possible de combiner ces leurres avec des appâts plus conventionnels (naturels). Tels que : des bouillettes ou des graines . Vous avez également la possibilité de booster vos montages en le trempant dans un Dip bien visqueux. Afin d’enrober vos appâts et laisser une trace olfactive sur le fond et les différentes couches d’eau.

 

Vous l’aurez désormais bel et bien compris ! Je ne pars jamais à la pêche sans mon appât plastique, franchissez le cap, osez le plastique, c’est fantastique !

 

 

 

 

Boxoen Damien