La pâte d’enrobage a trouvé un nouvel essor depuis un ou deux ans environ, d’ailleurs des fabricants d’appâts soucieux se sont enfin mis à en proposer à leurs catalogues, il était vraiment temps…

 

<< Pour ma part j’en utilise depuis 2003, date à laquelle j’ai repris la pêche. J’ai pu depuis noter quelques avantages et inconvénients à son sujet, ainsi que quelques adaptations pour son utilisation sous différentes formes. >>

 

Comment confectionner sa pâte d’enrobage ?

 

« Il est très simple de faire sa propre pâte d’enrobage »

 

Soit on confectionne ses bouillettes soi-même, et dans ce cas on récupère les chutes de pâte lors de leur confection, soit ont ce procure un peu de mix correspondant lors de l’achat de ces dernières.

 

À ce sujet, les fabricants devraient proposer systématiquement en plus de la pâte prête à l’emploi des petits sachets de mix pré-dosés, afin que le pêcheur puisse préparer de la pâte fraîche au bord de l’eau, rien n’empêche de mettre un Dip avec ce sachet !

 

Mais revenons à notre fabrication de pâte, j’ai noté qu’il convient de rajouter un peu d’huile au mix de base, afin d’obtenir une pâte ferme semblable à la texture d’un mastic de vitrier, cela permet également une meilleure tenue dans l’eau. Bien sûr, comme suggéré précédemment, il n’est pas interdit d’utiliser un Dip parfumé d’une marque ou d’une autre pour l’adjoindre, ou remplacer l’huile.

 

ENTRE L’ARACHIDE ET LE CHENEVIS, MON COEUR BALANCE !

 

Conservation de la pâte d’enrobage

 

Pour ma part je congèle la pâte d’enrobage sous vide, en réalisant simplement des boules de pâte de la taille d’une mandarine.

 

Petite astuce :

 

J’aplatis quelques boules de pâte que je réserve aux pêches de dernières minutes, aplaties de la sorte, elles décongèlent plus rapidement du fait de leurs faibles épaisseurs.

 

Comment j’utilise la pâte d’enrobage

 

 Je prends un volume de pâte identique au volume de la bouillette, ni plus ni moins. J’en fais une boule que je malaxe un peu, afin que la chaleur de mes mains lui apporte une bonne consistance.

 

J’aplatis cette boule de pâte, je la coupe en un rayon jusqu’à son centre avec le cheveu, sur lequel il y a la bouillette, puis je la rabats sur la bouillette et masse bien l’ensemble afin qu’il y ait une bonne cohésion de la pâte sur la bouillette.

 

À noter que :

 

la cohésion se fait très mal sur une bouillette humide, il est donc préférable d’utiliser une bouillette bien sèche. Certains pêcheurs placent la pâte d’enrobage directement sur le plomb, je ne suis pas convaincu que ce soit la meilleure façon de faire car, je trouve plus précis d’avoir la pâte d’enrobage sur la bouillette, ceci est d’autant plus vrai et vérifiable lorsque les conditions de pêches sont délicates comme en hiver par exemple.

 

Pâte d’enrobage dans cage feeder silicone

 

Où et quand utiliser la pâte d’enrobage

 

 

Je dirais partout, rivières, lacs, canaux etc…

 

 L’utiliser partout est un plus indéniable, cela apporte des touches plus rapidement et permet de faire très souvent la différence lorsque les conditions de pêche sont difficiles, cela attire malgré tout, une foultitude de petits poissons autour de l’esche, créant un marqueur. En fait ce n’est pas vraiment , mais quand utiliser la pâte d’enrobage qui importe le plus.

 

Quand l’utiliser ?

 

 

Ehiver, au printemps, lorsque la température de l’eau n’excède pas les 20/22° environ, la pâte d’enrobage est très utile, les poissons blancs et les écrevisses ne sont pas hyperactifs et ne ruinent pas nos efforts,   à contrario l’été, il est très difficile, voire impossible de L’utiliser, sauf d’une manière que j’aborderai plus tard, en automne on peut commencer à la réutiliser jusqu’à la fin du printemps suivant.

 

Quelques alternatives avec la pâte d’enrobage

 

Il y a quelques alternatives à l’utilisation simple de la pâte d’enrobage sur une bouillette…

 

Alternatives en été…

 

En été, pour le moment je n’ai trouvé qu’une seule façon pour ne pas voir la pâte être rapidement mangée par la blanchaille. J’enfile des bouillettes sur un nylon, puis je mets de la pâte d’enrobage sur les bouillettes, comme expliqué précédemment. Ensuite je suspends ce chapelet (miracle), afin de faire sécher l’ensemble.

 

Après quelques jours de séchage, cette étape permet d’obtenir une bouillette soluble en surface et très dure à l’intérieur, les poissons blancs et les écrevisses ne sont alors plus un obstacle.

 

 

Alternatives en automne et en hiver

 

<<Rien n’empêche d’utiliser des bouillettes avec enrobage sec en automne avec en plus de la pâte d’enrobage fraîche par-dessus.>>

 

 

En eaux froides (-8°), Il m’arrive très fréquemment d’utiliser de l’amorce pour préparer le poste, cette amorce en fait est ni plus ni moins que mon mix, (là encore une idée pour les fabricants, une amorce aux mêmes saveurs que les bouillettes pour certaines pêches spécifiques)

 

 Je mets par-dessus la pâte d’enrobage une boule d’amorce, l’hameçon lui reste à l’extérieur, et cela fonctionne parfaitement.

 

 

 

 Il existe également des petites cages en silicone de la taille d’une bouillette dans lesquelles on met de la pâte d’enrobage, ces cages sont utilisées depuis des années pour pêcher au feeder, elles fonctionnent parfaitement pour une pêche en eaux froides avec uniquement de la pâte

 

 

“Voilà pour mes quelques trucs concernant la pâte d’enrobage et l’utilisation que j’en fais.”

 

Christophe Babec