Session en Solo

 

Il est devenu rare le temps des pêches en solo.

Plus les années passent, plus inévitablement mon cercle d’amis carpistes s’enrichit. De ce fait, les sessions des années passées ont très souvent été accompagnées de pêcheurs, désormais devenus des proches.

 

AVRIL 2021

 

Session en Solo

 

CARPE MAGAZINE ARTICLE N°73

 

Plus les années passent, plus inévitablement mon cercle d’amis carpistes s’enrichit. De ce fait, les sessions des années passées ont très souvent été accompagnées de pêcheurs, désormais devenus des proches.

 

Et pourtant, il me parait essentiel de pouvoir me retrouver seul de temps en temps, en phase avec la nature et notamment avec moi-même. Le chant des oiseaux, les bruits d’une nature vivante, sont souvent des choses à côté desquelles nous passons régulièrement, mais que nous ne prenons malheureusement pas le temps d’écouter, surtout lors des sessions entre copains.

 

Un équilibre de vie devenu quasi existentiel, depuis mon adolescence. Me voilà donc parti sur une courte session pour renouer avec cette nature.

 

 

Elle débutera de la meilleure des façons car, au bout d’une petite heure de pêche, une commune bien taillée et en pleine forme avait lancé les hostilités. Un poisson ayant d’ailleurs une bouche relativement propre aux vues de la fréquentation estivale sur ce lac. Un plan d’eau qui fut malheureusement braconné par le passé ! Bien dommage quand on sait le cheptel qui s’y trouvait, un malheur qui aura tout de même su profiter aux quelques poissons restants !

 

 

Durant ces premières 24 h, quelques petites communes auront rejoint le triangle. Pas de gros poissons, mais toujours content et stupéfait de voir avec quelle détermination ces petites sauvageonnes peuvent se battre.

 

 

Par la suite, au vue de l’activité des petites, et surtout des brèmes, je décide de mettre en place un amorçage un peu plus conséquent. Une stratégie plutôt payante car, la première miroir d’un poids plus respectable ne tardera pas à venir me rendre visite. Ayant la chance de pouvoir suivre leur croissance, je peux vous certifier que ce poisson est également en pleine santé.

 

 

La deuxième et dernière nuit me rapportera une jolie petite commune et le plus gros poisson de cette session.

 

 

Une jolie miroir qui m’aura bien fait suer.

 

Eh oui ! à force de pêcher à plusieurs, on oublie parfois que les derniers instants de ces combats peuvent être épiques lorsqu’ il s’agit de rentrer nos adversaires dans l’épuisette.

 

Bref, ce sera chose faite, au bout d’une bonne quinzaine de minutes de combat.

 

Ma pêche est faite ! Une pêche d’extrême précision, et des appâts dans lesquels j’ai une confiance aveugle auront été la clé de cette réussite.

 

 

Il est désormais temps pour moi de plier ! Je rentre satisfait, la tête libre et rebooster jusqu’à ma prochaine sortie.

 

Quoi de mieux pour clôturer cette session : que des nuages laissant place à un lever de soleil… ce dernier faisant ressortir les couleurs de cette magnifique nature.

 

Un retour aux sources qui en fait une session réussite en tout point.

 

Kévin Bouat